Le guide de votre bien-être à domicile

Musicothérapie

L'art-thérapie : indications et conseils pratiques

musique

© Denis Gvardiyan - Fotolia.com

Pratiquée en atelier, l'art-thérapie s’adresse autant à des personnes atteintes de pathologies lourdes que souffrant de stress passagers. L’objectif est de libérer sa créativité pour débloquer les tensions. Nos conseils pour se relaxer à l’aide de l’art thérapie.

À qui s'adresse l'art-thérapie ?

L'art-thérapie est indiquée pour traiter les troubles de l'expression, du comportement, de la relation ou plus globalement, les difficultés de communication. Ses applications sont assez variées. Cette thérapie peut soulager les situations de crises, les troubles psychiatriques, les problèmes psychosociaux, les syndromes post-traumatiques, la spasmophilie, etc.

L’art thérapie est largement utilisée pour aider les handicapés mentaux ou moteurs, les personnes souffrant de lésions cérébrales, les schizophrènes, ou encore les patients atteints de cancer. Outre ses populations victimes de pathologies lourdes, un accompagnement par l’art thérapie est également proposé aux personnes âgées ou en difficultés sociales.

L'art-thérapie peut efficacement lutter contre les troubles de l'apprentissage, les difficultés d'adaptation, les tendances suicidaires, les problèmes de dépendance, les conflits professionnels ou personnels…Bref, les situations génératrices de stress.

Dans le cadre d'une thérapie préventive familiale, enfants et parents participent, ensemble, aux ateliers et apprennent à prévenir des difficultés relationnelles potentielles.

Plus généralement, l'art-thérapie s'adresse à ceux qui veulent entreprendre une démarche de développement personnel (pour réduire stress et anxiété, retrouver confiance en soi…) et qui veulent le faire autrement que par la parole et les psychothérapies classiques. Où aller pour intégrer un atelier d'art-thérapie ?

L'art-thérapie se pratique dans nombre de structures : hôpitaux psychiatriques, hôpitaux, unités de soins palliatifs, maisons de retraites, centres de psychothérapie, centres de rééducation fonctionnelle et neurologique, prisons, foyers de l'enfance, écoles, associations d'aide à la réinsertion, centres d'aide par le travail, etc.

Généralement, les participants à ces ateliers ont été orientés par des professionnels de la santé ou du social.